Travaux rue de la République: Peut mieux faire

Ce lundi 22 juin commenceront les travaux d’aménagement de la rue de la République, qui dureront 5 mois. Cofinancés par le Département et Ile de France Mobilités, ils créeront une voie dédiée à la circulation des bus.

Travaux-rue-de-la-république

La rue appelle en effet à revoir sa circulation, afin de la pacifier, pour le bien des riverain.e.s mais aussi des usagers à proximité (crèche, écoles, commerces, …). Si la volonté affichée par la Mairie et le Département (à savoir fluidifier la circulation des transports en commun sur cet axe très fréquenté) est très louable, quelques sujets restent problématiques et appellent des solutions. J’ai eu l’occasion de discuter de ces aménagement avec plusieurs riverain.e.s, l’ayant été moi-même pendant plus de 15ans. Voici donc point par point les éléments à revoir:

  • Conséquences de la création d’une voie de bus sur la circulation. La voie de bus réduira le nombre de voies réservées aux voitures à 2. Ceci va bien sûr dans le bon sens, afin de favoriser le transport en commun. Toutefois, sans adaptation des rues adjacentes, sans création de parcours de déviation, le trafic qui jusqu’à maintenant se déversait dans la rue de la République (vers l’A4, Quai des Carrières ou la rue de Paris) avec 2 voies de circulation continuera de s’y déverser, mais avec une seule voie. C’est donc ce que j’appelle une stratégie du chaos, c’est-à-dire procéder aux aménagements qui gênent la circulation routière, dans l’espoir que “le marché s’auto-régule” et que les automobilistes trouvent par eux-mêmes des alternatives. Mais ces alternatives sont tout simplement inexistantes. Ainsi donc, les nuisances et les dangers pour les riverain.e.s sont maintenus, voire aggravées. Nous appelons donc une revue de l’ensemble de la circulation routière du quartier, au bénéfice de toutes et tous.
  • Place du Vélo dans notre ville. Le Département est LA collectivité publique qui a poussé pour les derniers travaux d’aménagements de piste cyclables dans notre ville. Pour les rues qui relèvent de la Mairie, elles, nous ne pouvons vraiment pas dire que cette dynamique ait été encore engagée. En ce qui concerne la rue de la République, nous pouvons regretter que l’aménagement ne prévoie pas de volet spécifique pour le vélo. C’est un chantier que la Ville doit prendre de front, pour que, de même que pour les voitures, les rues parallèles puissent offrir des itinéraires sécurisés pour les cyclistes.
  • Arrêt de Bus “Avenue de Gravelle”. L’arrêt du 325 actuellement au niveau du 37 rue de la République pose de nombreux problèmes. C’est en effet un arrêt juste après un virage serré, au trottoir très étroit et totalement inaccessible pour les personnes à mobilité réduite ou poussettes, et enfin un arrêt qui gêne puisque l’espace laissé à celles et ceux qui attendent le bus empêche celles et ceux qui circulent sur la rue de passer. Le projet en l’état propose de descendre l’arrêt de bus au niveau du 29 ou 31 rue de la République. Ceci est totalement inefficace. Le trottoir sera toujours aussi étroit, l’arrêt toujours aussi inaccessible, toujours aussi gênant. En outre, la plupart des usagers de cet arrêt sont de Saint-Maurice. Descendre cet arrêt c’est rajouter inutilement de la distance avec les usagers. Et enfin, descendre davantage cet arrêt, c’est l’éloigner de la correspondance naturelle avec la ligne 77! Et ceci, alors qu’il existe une alternative qui résout tous ces points! Cet arrêt n’est desservi que par le 325 direction Quai de la Gare. Ainsi, au lieu de descendre l’arrêt, il faut le remonter sur l’avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny avant le feu tricolore! Plus proche de la demande, plus proche du 77, au trottoir 3 à 4 fois plus large que rue de la République, accessible aux PMR et poussettes, empêchant les bouchons de bus dans la voie qui leur est réservée. Il n’y a que des avantages à cette solution!
  • Une voie de bus “trouée”. En effet, la rive droite de la rue est parsemée d’une dizaine d’entrée de parking souterrains, quand la rive gauche, elle, est bien moins irrégulière. La voie de bus ne peut être sur la rive gauche si les 2 arrêts de bus de la rue sont maintenus. Dans ce cas, nous appelons à ce que le Département et la Ville se penchent sur la sécurisation des circulations (piétonne, cycliste, automobile) qui auront, de fait, une visibilité réduite.
  • 5 mois de travaux: si, bien sûr, tel chantier appelle une utilisation particulière de l’espace public, il est précisé dans la communication officielle: “Le stationnement sera réduit selon l’avancement du chantier et la circulation piétonne sur les trottoirs sera parfois difficile lors de la phase de rénovation“. Déjà que le stationnement et la circulation piétonne sont difficiles en rythme habituel, qu’en sera-t-il pendant ces 5 mois? Car, quand bien même les travaux ne se déroulent qu’entre 9h et 17h, les installations, elles, resteront. Nous suggérons donc une communication renforcée avec les riverain.e.s qui devront vivre avec ce chantier sous leurs fenêtres pendant au moins 20 semaines.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *